AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 joli petit jardin de printemps [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eveana
Dame de la noblesse
avatar

Féminin Nombre de messages : 7
Age : 25
Rang : noble
Race : humaine
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: joli petit jardin de printemps [libre]   Sam 7 Juin - 8:00

Les rayons de soleil s’infiltrèrent dans l’une des immenses chambres du palais Solannys. S’insinuant de manière perfide entre les rideaux du baldaquin, ils vinrent se poser sur les mèches auburn de la jeune femme encore endormie. Un des rayon vint frapper son visage, en gémissant elle tenta de se protéger en levant un bras blanc. Puis fini enfin par ouvrir ses paupières. Se redressant tout en s’habituant à la lumière naissante de la pièce, la jeune femme vérifia que personne n’était présent avant de se permettre de pousser un grognement d’insatisfaction. Elle se leva puis tira avec insistance sur la corde à la gauche du lit, agacée elle se dirigea vers sa garde robe quand une servante arriva enfin. Elle la foudroya du regard.

« Espèce d’empotée ! Où étais-tu ? »

La servante se confondit en excuse alors qu’elle habillait sa maîtresse. Alors que la femme laçait le corset de Dame Eveana, la concernée l’observait du coin de l’œil, virerait elle cette incompétente ? Non… Elle avait d’autres sujets de préoccupation : un bal se préparait pour les jours à venir et elle devait connaître par cœur la liste de tous les invités, ainsi que leurs sujets de prédilection. Evidemment elle connaissait déjà ce dernier point pour la plus part des nobles de la cité, mais elle devait être parfaite… Comme d’habitude… Elle s’observa une dernière fois dans la glace, mimant une moue adorable puis un sourire charmeur… Satisfaite d’elle, elle redressa sa taille, releva la tête et sortit de la pièce. Une tribu de servantes se précipita sur elle, lui demandant si elle avait besoin de quoi que ce soit, etc… Comme tout les matins, et comme tous les matins elle les renvoya. Prendre un petit déjeuner l’écoeurait et il fallait qu’elle garde une taille fine…

La jeune Dame fit une brève apparition dans le grand hall, ne saluant que ceux de la Haute qui étaient présents par ce tôt matin. La maison Solannys grouillait toujours de partout, tel une fourmilière ne cessant jamais son activité. Elle avait même pu entrapercevoir quelques robes rouges…Sortant sous le soleil, protégée par un élégant chapeau et une coquette ombrelle, elle marcha à pas lents au milieu des colonnes de marbres et des rues soigneusement pavées. Elle arriva en peu de temps à ce qu’elle cherchait : un petit jardin a l’abri des regards. Elle avait toujours beaucoup aimé cet endroit. Elle s’assit sur le banc entouré de jonquilles et roses blanches, à côté d’un petit rhododendron fleuri depuis peu. Ses doigts gantés effleurèrent doucement le parchemin qu’elle avait amené avant de la déplier soigneusement pour en prendre connaissance. Mais apparemment son petit coin venait d’être découvert car elle fut dérangée par le froissement des feuilles contre un habit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aure
Dame de la noblesse
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: joli petit jardin de printemps [libre]   Sam 7 Juin - 8:20

Et il ne s’agissait pas de n’importe quel habit…La robe de soie rose pâle dans laquelle était engoncée Aure Todovar était une véritable merveille. D’une finesse rare, elle était rehaussée de fils d’or et agrémentée de délicats volants en guise de manches. Bien sur, le corset était un peu serré…Mais, après tout, il fallait mériter une robe comme celle-ci. Et force était d’admettre qu’Aure la mettait terriblement en valeur. Avec sa beauté délicate, ses cheveux pâles et son port altier, nul besoin de bijoux. La jeune femme était simplement munie d’une petite ombrelle assortie à ses habits.

Escortée bien évidemment de ses deux gardes du corps, l’épouse du général revenait du Temple. Mais comme le temps était magnifique, elle avait finalement décidé d’en profiter encore un moment et avait pris la direction de l’un des petits jardins qui jalonnaient le quartier luxueux d’Istar.

Ses pensées entièrement tournées vers le bal qui aurait lieu le soir même, elle se demanda laquelle des trois robes qu’elle avait tout spécialement commandées auprès du tailleur le plus réputé de la cité elle allait porter. Peut être devrait-elle le convoquer d’urgence pour lui commander d’en faire une quatrième, juste au cas où ? Non. Il était certainement déjà en train de crouler sous les demandes des autres dames invitées et, après tout, ses trois dernières créations étaient sublimes. En revanche, il faudrait qu’elle fasse venir l’orfèvre pour trouver des parures assorties à ses tenues. Le collier de diamants qu’elle avait récemment acquis était superbe mais elle l’avait déjà porté à une soirée. Hors de question de le mettre à nouveau pour un bal !

Et, toute à ces réflexions d’une rare élévation intellectuelle, la jeune femme ne s’aperçut pas tout de suite qu’elle n’était pas seule dans le petit jardin. Ce ne fut que lorsqu’elle arriva à quelques mètres de l’occupante qui l’avait précédée qu’elle se rendit compte de la présence d’une autre jeune femme. Il ne fallut pas beaucoup de temps pour la reconnaître. Les grandes familles istariennes n’étaient pas très nombreuses…

« Dame Eveana, quel plaisir de vous voir ! J’espère que je ne vous dérange pas ? » Déclara-t-elle, grand sourire au lèvres en renvoyant les deux gorilles qui l’accompagnaient d’un petit geste de la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eveana
Dame de la noblesse
avatar

Féminin Nombre de messages : 7
Age : 25
Rang : noble
Race : humaine
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: joli petit jardin de printemps [libre]   Ven 13 Juin - 2:11

La jeune dame déjà présente leva rapidement les yeux de son parchemin pour pouvoir apercevoir la personne qui devait avoir un goût des plus raffinés pour se présenter en un tel endroit. Elle ne fut donc pas particulièrement surprise de voir Dame Aure apparaître devant-elle. Pliant soigneusement le parchemin qu’elle avait entre les mains pour le faire disparaître dans l’une de ses manches bouffantes, elle observait du coin de l’œil la robe de sa ‘rivale’ qui était de toute beauté, visiblement celle-ci avait décidé de faire bonne figure même avant le début du bal. Se poussant gracieusement pour faire place à son aînée sur le petit banc de bois, elle en profita pour détailler plus attentivement l’habit. Tissu fin, fils d’or et volants se succédaient, nul ne pouvait contredire le fait qu’elle soit radieuse dans cette tenue. Quant à elle, Eveana avait choisi de porter une robe simple cousue d’un corset et de manches bouffantes colorées, avant de se présenter dans sa nouvelle robe le soir même. Il avait été difficile, pour beaucoup, d’obtenir un rendez-vous avec le maître tailleur le plus en vogue de la ville, heureusement la jeune femme s’y était prise à l’avance et la robe reposait sagement dans son placard. Là où beaucoup viendraient avec des fanfreluches, elle avait décidé de ne se faire tailler qu’une robe des plus simples à la mode actuelle, marquant ainsi plus sa beauté naturelle.

« Vous ne m’avez jamais dérangé et ne me dérangerez jamais très chère ! Asseyez vous donc.»

Eveana se tourna vers Dame Aure qui avait eu tout le temps de s’installer pendant ses réflexions. Dame Solannys offrit un de ses plus beaux sourires francs qu’elle pouvait créer. Au fond elle aimait bien Aure et sa chevelure blonde. Toujours radieuse, toujours le sourire au lèvres, quoi que Dame Todovar soit bien palotte ces temps-ci. Eve savait qu’elle sortait d’une grosse période de fièvre mais elle ne l’imaginait pas si pale. Elle fronça un sourcil légèrement inquiet.

« Vous avez besoin d’un peu de soleil, rester un peu ici vous fera du bien… Allez-vous bien ? Vous êtes si pale… »

Eve observait la Dame, la tête légèrement penchée. Des mèches de cheveux bruns tombèrent le long de la commissure de ses lèvres et elle les repoussa délicatement. Impatiente, comme à son habitude, elle attendit à peine que Dame Aure réponde avant de se lancer dans un autre sujet de conversation.

« Je suppose que vous êtes prête pour le bal de ce soir. Beaucoup de monde sera présent, mais viendrez-vous avec votre charmant mari ? »

Charmant oui… Le général Todovar était certes beau, mais il était si rigide. Eveana ne l’avait rencontré qu’en de rares occasions et assez brièvement, mais il la mettait mal à l’aise : comment rendre agréable la soirée à un homme qui ne possédait pas la moindre parcelle d’humour et qui vous regardait comme si vous n’étiez qu’une pièce d’échiquier ? La seule chose qui l’intéressait quand une femme venait lui faire la conversation, s’était de pouvoir plonger le regard dans son décolleté (s’il-y en avait un…). Eveana ressentit une bouffée de compassion pour Dame Aure la traverser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aure
Dame de la noblesse
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: joli petit jardin de printemps [libre]   Ven 13 Juin - 8:00

Se déplaçant avec grâce bien que dans un froufrou indescriptible, Aure s’approcha du banc. Eveana se poussa un peu pour lui faire de la place et la jeune femme s’installa tranquillement, veillant à ne pas créer un faux pli disgracieux alors qu’il lui faudrait traverser la moitié du quartier avant de rentrer chez elle. Elle entreprit ensuite de déposer son ombrelle, préférant profiter du timide soleil qui perçait au dessus du jardin. Enfin, elle se tourna vers Eveana, sourire aux lèvres, se demandant ce qui pouvait bien retenir la jeune femme de lui répondre. Elle n’eut toutefois pas à attendre longtemps avant que la jeune Solannys ne lui répondit gracieusement.

Bien que ne la connaissant que par l’intermédiaire des dîners mondains et des fêtes, Aure l’appréciait pour son éducation, sa politesse et ses manières. A ses yeux, il n’y avait pas grand-chose à placer au dessus de ces vertus et naïve comme elle l’était, l’épouse du général Giarn n’avait pas pour habitude d’aller voir plus loin, considérant ainsi comme de « précieuses amies » les pires vipères que comptait Istar.

« Oh ! Merci, c’est adorable de votre part. J’aime beaucoup ce ravissant jardin ! » S’exclama-t-elle avec une candeur admirable, les cils papillonnants.

Puis, comme la jeune femme faisait mention de son teint, le visage d’Aure Todovar se couvrit d’un masque douloureux.

« Ciel, ne m’en parlez pas ! C’est une véritable horreur ! Ces quelques jours de fièvres m’ont rendu ca-da-vé-ri-que ! »

Oui, c’était un désastre, une catastrophe, que dis-je, un cataclysme pour la dame de haute noblesse istarienne qui avait un moment pensé à annuler sa présence au bal par peur d’y paraître avec une mine affreuse. Finalement, on lui avait rétorqué que l’éclairage tamisé très à la mode en ce moment, masquerait la pâleur de son teint, qui, de toute façon, avait toujours été de lait. Elle avait fini par cédé mais vivait la chose comme un véritable drame, le second de sa vie après le fait de ne pas avoir d’enfant…

« Votre gentillesse me touche beaucoup, et c’est justement dans l’espoir de trouver un peu de soleil que je suis venue. Avec les arbres, il y en a tout juste assez pour ne pas avoir le teint trop rouge ! »

Elle aurait volontiers poursuivi sur les bienfaits d’un savant dosage de soleil si dame Eveana ne l’avait pas interrompue. N’en prenant pas ombrage - elle avait une certaine habitude de ses coupures intempestives lorsqu’elle prenait la parole - Aure répondit avec enthousiasme à la question suivante.

« On dit que tout Istar y sera et que l’on a fait venir des bardes depuis l’Ergoth, tout spécialement pour l’événement ! Mon époux sera présent, bien sur. Il n’est guère friand de ce genre de réjouissances mais je lui ai dit qu’il ne pouvait pas se permettre de rater ce bal et il a finalement accepté pour me faire plaisir ! »

Sincèrement amoureuse de son époux, la pauvre Aure était sans doute la seule dame de la cité à ignorer les penchants de Giarn Todovar pour la gente féminine, quelle qu’elle soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: joli petit jardin de printemps [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
joli petit jardin de printemps [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petit jardin de ville à Quimper (finistère sud )
» Idée d'un livre pour petit jardin d'eau
» mon petit jardin!
» J'ai oublier le nom de ce joli petit habitant de mon bac...
» mon petit jardin prend forme .....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istar, cité des dieux :: La Cité [En Jeu] :: Quartier luxueux-
Sauter vers: