AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la recherche des secrets médicinaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
More Cielbrun
Mage des Robes Rouges
avatar

Masculin Nombre de messages : 52
Age : 26
Rang : mage des Robes Rouges
Race : Humain
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: A la recherche des secrets médicinaux   Mer 4 Juin - 10:47

More venait d'entrer dans la bibliothèque, pour rechercher des livres traitant sur les sorts de soins. Il avait un projet d'une grande ambition qu'il souhaitait accomplir, mais le danger était si important qu'il aurait sans doute besoin de puissants sortilèges pour éviter la mort. Son regard se posa sur les très nombreuses étagères que la salle contenait. More fut émerveillé par la quantité de connaissance contenu dans un seul lieu. Il se demanda si les bibliothèques des autres tours étaient aussi impressionantes que celle ci, et frémit d'envie de le savoir. Mais il n'avait pas le temps de bailler aux corneilles. Si More voulait commencer à travailler, il devait chercher ses ouvrages tout de suite. Il commenca à entrer dans les rayons, et chercha en silence. Pas question de déranger ceux qui lisent déjà.
Après une dizaine de minute de recherche, More trouva enfin un grimoire traitant sur les sorts curatif. Il s'assit sur l'épaisse moquette pour feuilleter le grimoire et voir si les sorts étaient ceux rechercher convenait à ceux dont il aurait besoin. Pas de chance, celui ci était consacré aux maladies. More poussa un juron intérieurement et reposa le livre là où il l'avait trouvé. Il chercha donc encore et encore, espérant toujours que le prochain livre serait le bon. Après un temps que More n'arrivait pas à determiner, il trouva enfin un livre qui avait l'air à la hauteur de ses espérance. La préface parlait de vaincre la mort. De grosse goutte de sueur perlait sur le visage de More, qui s'était mit à trembler d'exitation. Il tourna les pages avec la même douceur qu'une mère affetueuse pourrait porter à son enfant. Il commenca à lire attentivement les premières pages et vit... que le grimoire parlait de nécromantie, et de base en plus! Il aurait du se douter de la nature de ce livre rien qu'en regardant la couverture mais il espérait tellement que ce soit le bon. Cette fois, More ne réussit pas à contenir son juron. Il espérait qu'il n'y ai personne dans la salle qui l'eu entendu et qu'aucun ne voudrait l'expulser de la bibliothèque.

** Quel idiot je fais. Je devrait apprendre à me contenir si je veux avoir la chance de continuer mes recherches. Il faut vraiment que j'apprenne à maitriser mes émotions où ça me coutera cher un de ces jours.**

More entendait des bruits de pas qui se rapprochaient peu à peu. Il était tétanisé de peur. Après tout, il n'était que depuis très recemment membre du conclave, et celui ci n'hésiterait probablemment pas à sévir s'il venait à troubler l'ordre qui régnait dans la tour. Il espérait beaucoup que celui ou celle qui se rapprochait ne soit pas venu pour le gronder de sa sottise. Il essaya de se rassurer.

**Après tout, c'est peut être juste quelqu'un qui cherche un grimoire comme moi. Oui ca ne peut être que ça. Personne ne sait que c'est moi qui ai pousser le juron après tout.**

Magré ses pensées rassurantes, More était en sueur et les bruits de pas se rapprochaient toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: A la recherche des secrets médicinaux   Jeu 5 Juin - 7:27

[Description du PNJ juste ici]


La robe du vieil elfe était autrefois blanche. Elle avait indiqué son appartenance à l’ordre de sorcellerie dévoué à Solinari, la lune blanche. Lui-même avait été un bon mage. Pas un grand mage, non, mais un jeteur de sorts honorable, ayant passé l’Epreuve avec succès et ayant accompli de nombreuses missions tout au long de ses nombreux siècles d’existence.

Mais aujourd’hui, seuls ses cheveux avaient une teinte immaculée. Sa tunique, elle, avait pris, au fil du temps, une teinte grisâtre indescriptible. D’ailleurs, il n’avait plus du mage que le titre. Ses doigts, autrefois longs et fins se faisaient désormais noueux et douloureux. Sa voix, forte et claire n’était plus maintenant qu’un faible ruisseau, par moment à peine audible.

Pourtant, Hayber restait un homme respecté et craint. Malgré sa petite taille, malgré sa silhouette chétive, les visiteurs de la bibliothèque le saluaient toujours avec respect et tous les habitués connaissaient les règles à respecter. C’était en quelque sorte la seule chose qui lui restait. La bibliothèque. Il y avait passé tant de temps…Au point que les chefs des trois ordres, excédés par ce vieillard acariâtre incapable de jeter des sorts et passant sa mauvaise humeur sur le premier venu, l’y avaient assigné.

Depuis, Hayber avait retrouvé le goût de vivre. Au désespoir de certains, certes, mais il était bien décidé à demeurer le gardien de l’auguste salle jusqu’à ce que les derniers manuscrits tombent en miettes. Et il avait toujours été connu pour son entêtement.

Aussi, ce jour là, comme tous les autres jours et comme ceux qui viendraient, le vieil elfe était à son poste, passant et repassant entre les étagères, guettant la moindre entorse au règlement, à l’affût du moindre chuchotement un peu plus élevé qu’il n’aurait dû l’être. Inutile donc de préciser que le juron lâché par le jeune mage aux robes rouges ne passa guère inaperçu…

Ni une, ni deux, Hayber se dirigea donc vers la source du bruit, prêt à sévir :

« Un peu de retenue ! Gardez vos grossièretés pour vous ! Nous sommes dans une bibliothèque ! » Murmura-t-il d’un ton sec, ses yeux lançant des éclairs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
More Cielbrun
Mage des Robes Rouges
avatar

Masculin Nombre de messages : 52
Age : 26
Rang : mage des Robes Rouges
Race : Humain
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: A la recherche des secrets médicinaux   Jeu 5 Juin - 13:58

More tenta de se maitriser et d'ignorer les bruits de pas régulier qui s'approchaient de plus en plus. Il allait se mettre de nouveau à la recherche d'un grimoire parlant des sort de soin intensif lorsque il aperçu une silhouette qui était loin de lui être inconnu. C'étit celui du très, très vieux mage Hayber. C'était surement le plus ancien lanceur de sort de toute l'Ansalonie, Le doyen de la magie en quelque sorte. C'était en grande partie pour ça que More le respectait beaucoup. Bien qu'il ne soit sans doute plus capable de lancer ne serait-ce qu'un simple sort de sommeil, il n'en restait pas moins que ses connaissance sur l'art des arcanes devait être considérable.

Plusieur fois déjà More avait pensé lui demander de le prendre comme élève, pour qu'il puisse lui enseigner toutes ses vaste connaissances. Mais pour une raison qui lui était inconnu, il n'avait jamais essayé, il ne lui avait même jamais adressé la parole. Aussi fut-il déçu de constater que les premières paroles que le vieux mage lui adressait servaient à lui faire des reproches.

« Un peu de retenue ! Gardez vos grossièretés pour vous ! Nous sommes dans une bibliothèque ! »

Il aurait dû se douter que par un tel silence, son juron soit assez bien perçu pour que l'on puisse distinguer d'où il provenait. More tenta de s'expliquer une première fois mais ce fut un inintelligible marmonnement inaudible qui sortit de sa bouche.

More se fit un reproche à lui même. Il n'était plus un enfant, et devait prendre ses responsabilitées. En agissant de la sorte, c'était comme si il insultait Lunitari qui lui laissait porter sa couleur. Il prononca mentalement des excuse à s Déesse et fit une grande courbette à Hayber.

"Mes plus plates excuses, maître Hayber. Je ne tenais pas à troubler en aucun cas l'ordre régnant sur votre vénérable bibliothèque mais c'est juste que je n'ai pu m'empêcher de jurer après avoir passé tant de temps à chercher un livre et de voir mes espoirs déçu une fois de plus."

Cette fois, ce fut sa voix naturelle, bien que faible puisqu'il était dans une bibliothèque, qui s'était fait entendre. More espèrait qu'il n'en avait pas trop fait non plus, pour ne pas que l'ancien mage croit qu'il se moquait de lui. D'un coté, More songeait qu'il ne connaissait personne qui oserait faire cela, car même si de mage Hayber n'avait plus que le nom, sa position au sein du conclave était très importante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: A la recherche des secrets médicinaux   Sam 7 Juin - 5:50

A vrai dire, la position d’Hayber au sein du Conclave n’était pas aussi reluisante que l’on pouvait le croire. Du temps où il était encore au sommet de sa puissance, le jeteur de sort elfe y était entré de justesse. Car, en effet, s’il avait l’expérience et la connaissance de son côté, Hayberfithalas avait manqué de talent. C’était dur à dire, et il avait mis du temps à l’admettre mais telle était la triste vérité. Longtemps, il avait enragé de voir de jeunes gens - parfois même des humains ! - devenir archimage et exceller dans la maîtrise des arcanes. Pour sa part, malgré un travail acharné, son niveau était resté bon. Mais sans plus. Un véritable déshonneur…

Bref, Hayber avait siégé au Conclave à la fin de sa carrière, par égard pour son âge. Mais désormais qu’il n’était plus capable de pratiquer l’Art, il avait été rapidement remplacé par quelque jeune talent…Bien sur, son avis était respecté. Dommage qu’on ne le lui demandât que rarement. C’est pourquoi sans doute le vieil elfe avait laissé croître sa rancœur à l’égard de ses confrères, au point de régner sur la bibliothèque en tyran intolérant et sévère.

Seul un reniflement dédaigneux et fort peu élégant (surtout pour un elfe) accueillit la courbette du jeune mage. Car en plus d’être aigri et colérique, ces derniers temps le gardien de la bibliothèque avait des tendances paranoïaques. Il n’était pas rare qu’il interprète les saluts respectueux comme des moqueries. C’est ce qui expliquait que les habitués se contentaient désormais d’un signe de tête déférent plutôt que d’un véritable salut.

Autant dire donc que les paroles du robe rouge n’améliorèrent guère les choses. Les sourcils blancs comme neige du vieillard se rapprochèrent dangereusement et ses yeux se plissèrent jusqu’à être réduits à deux fentes. Enfin, ultime signe de la fureur du vénérable elfe, un doigt parcheminé et noueux se tendit en direction de la poitrine du jeune homme, et s’arrêta juste avant de la toucher.

« Ca vous amuse n’est-ce pas ? Jeune impudent ! J’ai peut être vécu de trop nombreux siècles mais je ne me laisserai pas tourner en ridicule par l’outrecuidance de petits arrogants ! » Siffla-t-il en secouant la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
More Cielbrun
Mage des Robes Rouges
avatar

Masculin Nombre de messages : 52
Age : 26
Rang : mage des Robes Rouges
Race : Humain
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: A la recherche des secrets médicinaux   Sam 7 Juin - 9:03

Alors qu'il venait de finir ses excuses, More n'entendit pour réponse qu'un simple reniflement, amplit de mépris en plus, suivit d'une rebuffade. Ne s'attendant pas à cela, surtout de la part d'un elfe dont la finesse n'était plus à débattre, More ne sut comment réagir. Pendant un court instant, Il pensait que ce n'était qu'une plaisanterie de la part du vieux mage, mais le regard de celui ci arriva rapidement à le détromper. More pensa donc avoir dit quelque chose qu'il ne fallait pas. Peut être que l'avoir appeler maître lui avait rappeler son âge fort avancé? N'ayant aucune idée précse, ce qui était passablement contrariant voir ennervant, More essaya de s'enquérir de la raison.

"Messire Hayber, pouvez vous me dire en quoi je vous ai facher? Car si tel est le cas, sachez que ce n'en était pas mon but et que je tenait simplement à vous témoigner un peu de respect. Mais si c'est cela qui vous fache, il m'est aussi possible de vous dédaigniez..."

More s'arreta net. et blêmit légèrement Il n'avait pas du tout voulu dire cela. Les mots étaient sortis tout seul de sa bouche, sans qu'il puisse s'empêcher de les prononcer. Il regarda d'un air relativement inquiet les yeux du vieux mage, dont les sourcils était dangeureusement rapprochés. More se demanda si les yeux n'allaient pas échanger leurs orbites.

Cette fugitive image passant dans la tête de More et réussit à lui faire perdre tout son sérieux. Il se mordit la langue pour tenter de ne pas rire au nez du vieux mage, sans succès. Il se retint donc mais laissa échapper quelque pouffement de rire. More espèrait que le mage n'y ferait pas attention, car s'il croyait déjà qu'il se moquait de lui, il en serait probablement convaincu jusqu'à la fin de ses jours.

Mais More avait une autre préoccupation en tête. Comment allait-il pouvoir s'excuser auprès du mage pour ce qu'il lui avait dit? Il doutait qu'i s'en tirerait avec de simples excuses. More réfléchit à la question mais s'arreta rapidement.

**Hooo et puis zut. Si j'ai dit cela, c'est peut être parce que je le pensait vraiment. Je ne devrait pas avoir honte de ce que je pense, sinon je n'atteindrait jamas le sommet de ma puissance car le doute affaiblit l'esprit, c'est bien connu.**

A la penser des parole que lui avait prononcé son ancien professeur de l'Ecole de magie, la détermination de More monta en flèche. S'il ne pouvait se faire comprendre avec des mots, Alors il affronterait psychologiquement l'elfe qui lui apparaissait maintenant comme un vieil homme à moitié sénil. More regarda donc Hayber droit dans les yeux, sans une once de peur dans le regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: A la recherche des secrets médicinaux   Lun 9 Juin - 11:34

Aux paroles du jeune mage, Hayber faillit s’étrangler de rage. Ses yeux se plissèrent encore davantage et son doigt toujours tendu et menaçant se mit à trembler sous le coup de l’émotion qui emplissait le vieil elfe. Comment osait-il ? Et voilà maintenant qu’il riait…Qu’il RIAIT ! De tous les garnements qui peuplaient cette satanée Tour, (car, oui, à ses yeux, tous les habitants faisaient office de garnements) celui-ci était sans doute le pire, la perle rare, le summum de l’insolence, le comble de l’impolitesse, le paroxysme de la grossièreté, le…

A court de vocabulaire pour exprimer son sentiment sur le jeune humain, il s’approcha un peu plus, laissant son doigt noueux s’enfoncer dans la tunique rouge au niveau du plexus. Etonnant comme malgré les apparences il pouvait être fort…Puis, levant la tête pour pouvoir fixer More dans les yeux, il cracha plutôt qu’il prononça :

« Me dédaigner ? Vous ? Vous allez me dédaigner ? Vos ancêtres au dixième degré n’étaient pas encore nés alors que j’étais déjà mage ! Et vous voulez me dé-dai-gner ? »

Cette fois-ci, c’était certain. Hayber n’avait plus rien des elfes. Il tenait plus de la caricature, de la déformation de ce qu’il avait pu être alors qu’il était jeune. Jamais on avait osé lui manquer de respect de la sorte. Jamais ! (Du moins, pas dans ses souvenirs). Un instant, le vieillard à l’âge canonique sentit de nouveau la magie lui picoter les doigts. Des incantations lui revinrent en mémoire. Ah ! Oui ! Il allait transformer le jeune arrogant en limace ! Voilà qui lui servirait de leçon.

Le sortilège sur le bout de la langue, il leva les bras pour incanter et…rien. Il ne se produisit rien. Solinari l’avait-il donc abandonné ? Perdu dans son glorieux (c’est ainsi qu’il le qualifiait) passé, Hayber avait perdu toute notion du présent. Devant lui, ce n’était plus un jeune mage aux tuniques rouges qui se tenait mais des hordes de gobelins. Et voilà que la magie l’abandonnait…

Désespéré, le mage ressentit une vive douleur à la poitrine. Bien réelle cette fois. Plié en deux et à moitié suffocant, il reprit soudainement conscience. Mais il ne put prononcer une seule parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
More Cielbrun
Mage des Robes Rouges
avatar

Masculin Nombre de messages : 52
Age : 26
Rang : mage des Robes Rouges
Race : Humain
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: A la recherche des secrets médicinaux   Mar 10 Juin - 9:37

More continuait de défier le vieil elfe du regard lorsque ce dernier prit un teint rougeatre assez inquiètant. Le vieux mage lui enfonca un doigt dans le plexus, et More s'étonna de ressentir une telle douleur. Comme quoi il ne fallait pas se fier aux apparences. Le visage déformé par la fureur, Hayber répliqua d'un ton saccadé:

« Me dédaigner ? Vous ? Vous allez me dédaigner ? Vos ancêtres au dixième degré n’étaient pas encore nés alors que j’étais déjà mage ! Et vous voulez me dé-dai-gner ? »

A ces paroles, Le visage de More ne put réprimer un sourire. La situation, jusqu'ici fort délicate et embarassante, devenu burlesque à ses yeux. Après tout, le mage avait désormais plus l'air d'un gobelin que d'un elfe.

"Vous radotez messire. Pour vous répondre, je dirais que oui. Moi, un jeune humain, vais dédaignier la misérable chose que vous êtes devenu. Après tout, vous n'êtes plus qu'un esprit mort dans un corps mort. Un mort vivant en somme."

Il était très fier de lui. Le ton qu'il avait employé était calme et serein,tout en montrant tout le dégout qu'il éprouvait pour son interlocuteur. Mais peut être avait-il été un peu trop loin car le bibliothèquaire se prépara à incanter. More ne put s'empêcher d'être impressioné. Il ne pnsait pas que l'elfe fut encore capable de jeter un sort. Il chercha très vite une idée pour contrer le sort mais trop tard. Les mots de pouvoir avait été prononcé. More s'attendit à recevoir le choc du sort mais il n'en fut rien. Rien ne c'était produit. Cette fois, More rit ouvertement au nez du vieillard.

"Hahaha. Etes vous ausi sénile que ça messire? Auriez vous donc oubliez avec l'âge qu'il ne suffit pas de prononcer quelques mots en l'air pour jeter un sort? Franchement vous vous rendez ridicule. Je me demande pourquoi je perd mon temps avec vous alors que j'ai tant à faire."

Tandis que More riait de bon coeur, Le vieux mage suffoca en se pliant en deux. More crut au début que c'était simplement de la comédie mais le teint de l'elfe le détrompa assez rapidement. Il tenta de ne pas céder à la panique, et allonga Hayber sur le sol. Ne sachant vraiment que faire et songeant que c'était sans doute de sa faute si l'elfe était dans cet état, il tenta de jeter un sort de soin mineur, la base de la magie médicinale. Apès avoir prononcé l'incantation, il attendit pour voir si le sort avait marché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: A la recherche des secrets médicinaux   Jeu 12 Juin - 4:33

Hayber n’entendait plus rien de ce que lui disait le jeune homme vêtu de la tunique rouge. Etouffant d’abord de fureur, l’elfe à l’âge canonique ne vit plus son interlocuteur que derrière un masque rouge sang. Difficile de croire à cet instant qu’il avait été le chevalier de Solinari, un mage des robes blanches, un défenseur du bien. Difficile de croire aussi qu’il appartenait toujours à la race des qualinestis, à ces elfes réputés pour leur calme à toute épreuve et leur sérénité.

Hélas, le travail du temps n’avait pas épargné Hayberfithalas, loin de là. Lui qui avait traversé les siècles avec détachement, était désormais plus colérique qu’un enfant humain. La sagesse était venue avec l’âge mais elle semblait s’être évanouie avec la vieillesse. Peut être que ceux qui disaient tout bas que l’ancien jeteur de sort aurait du retourner chez lui, et terminer sa vie sur les terres de l’Orateur de Soleil avaient raison. Le climat de son pays aurait peut être réussi à apaiser son caractère. Quoi qu’il en soit, il était peu probable que quelqu’un ait la réponse à ces questions un jour. La bibliothèque de la Tour de Haute Sorcellerie d’Istar serait la dernière demeure de l’elfe.

Mais ce jour n’était pas encore venu. Même si Hayber eut l’impression que si. Plié en deux par une douleur insoutenable, l’ancêtre tomba sur l’épais tapis dans un son mat, cherchant vainement à retrouver sa respiration. Suffocant, il vit sa dernière heure arriver. C’était donc cela ? Avoir vécu tant de temps pour finir ainsi ? Sa dernière pensée fut pour Solinari. Après tout, il lui avait consacré son existence.

Lorsqu’il rouvrit les yeux, Hayber crut être arrivé dans l’autre monde. Peut être aux Abysses. Après tout, son comportement, même en tant que Robe Blanche, n’avait pas été irréprochable. Pourtant, lorsque son regard se posa sur le sol, il reconnut un tapis qui lui était familier. Les larmes aux yeux, le vieil elfe ne mit pas longtemps à comprendre. Son intelligence, contrairement à d’autres qualités, ne s’était pas émoussée avec l’âge. Le robe rouge l’avait sauvé. Et, bien que la fierté des elfes eut cessé d’être sa préoccupation principale depuis longtemps, Hayber se sentit terriblement blessé dans son amour propre. Il resta prostré sur le sol.

En revanche, More Cielbrun ne resta pas longtemps seul avec le vieil elfe. Alertés par le bruit de l’incantation, plusieurs jeteurs de sorts étaient apparus au détour d’un rayon. Un robe noir d’âge mûr esquissa un sourire en voyant le doyen de la Tour à terre. En revanche, deux robes blanches s’approchèrent, affichant une mine inquiète.

« Que lui avez-vous fait ? » Demanda la jeune silvanesti en s’agenouillant auprès d’Hayberfithalas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
More Cielbrun
Mage des Robes Rouges
avatar

Masculin Nombre de messages : 52
Age : 26
Rang : mage des Robes Rouges
Race : Humain
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: A la recherche des secrets médicinaux   Jeu 12 Juin - 17:25

More attendit de voir si son sort avai soiner Hayber. Vu qu'il voulait apprendre des sorts de soin de haut niveau, il avait commencé par apprendre les base par coeur, si bien qu'il aurait pu le jeter sur une jambe avec la langue emputée. Ce n'était pas la réussite du sort qui inquiètait More, mais plutôt le fait que celui là était destiné pour les défaut physque. S'il sagissait d'une maladie, autant donné des coup de pied à l'elfe, cela aurait autant d'effet.

Etrangement, la repiration et tout le corps du vieux mage sembla d'un coup beaucoup plus paisible, si bien que More eu cru qu'il avait réussi. Mais le mage ne se releva pas. Pendant un instant, More cru qu'il était mort. Paniquant à cette idée, more voulu prendre le poul du mage, mais chercha au mauvais endroit. More blêmit en ne trouvant pas le poul.

A cet instant, plusieurs autres mages, sans doute à cause de l'incantation qui, entendu à la volé, pouvait être n'importe quoi, arrivèrent près de la scène. Parmi eux un mage noir semblait trouver la situation amusante car il souriait. Cette fois, ce n'était pas un sort de soin mais plutôt celui d'un éclair magique qui vint à l'esprit de More. Il se garda de le lancer, mais ne l'oublia par pour autant.

Un elfe en robe blanche lui demanda ce qu'il avait fait. Question on ne peut plus normale, étant donné les circonstances.

"Eh bien voilà je me suis disputé avec maître Hayber pour des broutilles, et tout à coup, il a commencé à devenir tout rouge et à se plier en deux. J'ai juste lancé un sort de soin mineur au cas où cela pourrait l'aider. Mais le plus grave, c'est qu'il n'a plus de poul!"

Il âvait donné la version courte, estimant que les raisons de la dipute n'interessait en aucun cas les autres mages. Tout ce qu'il espérait pour linstant, c'étaitque le dyen de la tour aille bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: A la recherche des secrets médicinaux   Sam 14 Juin - 5:34

A terre, toujours allongé sur l’épaisse moquette de la bibliothèque, Hayber n’était toujours pas décidé à bouger. Outre le fait qu’il avait été soigné par un jeune imbécile, celui là même qui s’était moqué de lui, la scène accueillait désormais d’autres personnes et le vieillard n’était pas décidé renoncer à une autre partie de son honneur, déjà largement dépouillée. Et lorsque le robe rouge se pencha pour prendre son pouls, l’elfe ferma les yeux. Histoire de parachever le tout, celui-ci était si paniqué qu’il chercha au mauvais endroit. S’il n’avait pas été affaibli par sa crise toute récente, Hayberfithalas aurait sans doute eu du mal à réprimer un éclat de rire.

Les deux membres des robes blanches, en revanche, n’étaient guère d’humeur joyeuse. Apparemment, la jeune elfe était plutôt sceptique face aux explications de More. Originaire du Silvanesti, ses traits fins étaient pour le moment tendus et ce fut un regard bleu nuit presque accusateur qu’elle leva sur le jeune jeteur de sorts. Il s’agissait d’une habituée de la Bibliothèque, comme pouvait en témoigner sa peau presque translucide, et l’une des seules personnes à entrer dans les bonnes grâces du terrible bibliothécaire. Contrairement au mage des robes noires qui affichait toujours un sourire cruel, elle était réellement touchée par ce qui avait pu arriver au vieillard aigri.

« Il est très âgé et son cœur est faible ! Vous n’auriez pas du l’énerver ! » Souffla-t-elle le visage inquiet et toujours agenouillée auprès de la « victime ».

Victime qui, pour le moment s’attachait à savourer la situation. Tant mieux ! Que l’inquiétude ronge le jeune impudent ! Pourtant, Hayber n’était pas une mauvaise nature. Faire le mal n’entrait pas dans ses attributs. Mais, pour le moment, seul le ressentiment le guidait et le vieux Qualinesti fit très vite taire la voix de sa conscience.

A ce moment, le deuxième membre des robes blanches approcha à son tour. Il s’agissait d’un humain d’âge mûr. Moins gagné par l’émotion que sa collègue elfe - après tout la vie était sacrée pour le peuple aux oreilles pointues - il leva un regard de sympathie vers le jeune homme à la tunique rouge, et lui demanda :

« Etes vous certain qu’il n’a plus de pouls ? Peut être que dans la précipitation vous ne l’avez pas senti… »

Et, en même temps, il prit place aux côtés de la silvanesti et attrapa le maigre poignet d’Hayberfithalas. Un temps qui parut interminable s’écoula, à peine interrompu par l’arrivée de nouveaux mages, tirés de leur lecture par cette agitation inhabituelle. Aucun n’intervint.
Enfin, l’homme releva la tête et déclara :

« Je sens quelque chose ! Il est vivant ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la recherche des secrets médicinaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la recherche des secrets médicinaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bouvier Bernois femelle LOF... " IANA blue du moon secrets "
» recherche aquarium bonsaï
» recherche ânes, anesse ou mule
» recherche familles d'accueil pour deux chevaux et un poney
» recherche à acheter vaches highlands pour Octobre/Novembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istar, cité des dieux :: La Tour de Haute Sorcellerie [En Jeu] :: Bibliothèque-
Sauter vers: