AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mouchoir brodé dans parterre de roses [Ouvert à tous!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aure
Dame de la noblesse
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Mouchoir brodé dans parterre de roses [Ouvert à tous!]   Jeu 15 Mai - 5:09

Voilà plusieurs jours qu’Aure n’était pas venue au Temple. Non pas qu’elle ait perdu foi en Mishakal, certainement pas même, mais l’épouse du général Giarn avait été clouée au lit après un mauvais refroidissement. Les mauvaises langues avaient bien évidemment mis en cause la robe à décolleté plongeant qu’elle avait porté lors des réjouissances qui avaient eu lieu chez sa belle-sœur mais, pour sa part, la dame préférait penser que c’était là une façon pour les dieux d’exprimer leur mécontentement.

Et on eut beau lui dire que les dieux n’avaient aucune raison de lui faire ça - voire même qu’ils ignoraient certainement son existence - elle ne voulut rien entendre. Elle en conclut donc qu’elle ne devait pas passer assez de temps à glorifier Mishakal et fit le serment de se rendre encore plus régulièrement au Temple et par la même occasion, d’augmenter ses donations. Bien évidemment, si son époux frôla la crise de nerf à essayer de lui faire comprendre l’ineptie d’une telle interprétation, le révéré prêtre venu lui rendre visite confirma que les donations contribueraient certainement à attendrir la déesse de la fertilité et de la guérison…

Bref, après quelques jours de fièvre, Aure fut de nouveau sur pied et prit le chemin de temple, escortée comme toujours d’une cohorte de gardes du corps et de servantes. Après plusieurs heures passées à prier - et plusieurs centaines de pièces d’or en moins - la dame décida d’aller se reposer un peu dans les jardins. Encore un peu affaiblie, elle préféra s’asseoir un moment au milieu des centaines de rosiers magnifiques plutôt que de rentrer directement. Et puis, surtout, il n’était pas question qu’elle sorte de l’enceinte les yeux encore rougis et bouffis d’avoir pleuré. Assise sur un banc et mouchoir à la main, elle écoutait les chants des prêtres lorsqu’une ombre envahit son champ de vision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elicar
Esclave
avatar

Masculin Nombre de messages : 29
Localisation : Temple
Rang : Esclave
Race : Humain
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Mouchoir brodé dans parterre de roses [Ouvert à tous!]   Sam 17 Mai - 5:17

Comme à son habitude, le vieil Elicar avait passé de passer la journée dans les jardins du Temple. Il fallait profiter d’un temps aussi superbe et la perspective de s’occuper des magnifiques parterres de roses blanches était bien plus séduisante que de se rendre à la bibliothèque pour rester le nez collé à de vieux parchemins.

Cela faisait un petit moment qu’il était accroupi devant un parterre lorsqu’il perçut une présence. Se relevant en grimaçant de douleur et en maudissant son dos fatigué, il repéra une silhouette assise sur un banc. Toujours prêt à discuter, le vieil esclave fit quelques pas dans cette direction et ne tarda pas à reconnaître la personne en question. Il n’y avait qu’une seule personne au Temple qui avait des cheveux d’un blond aussi pâle, surtout savamment retenus en un chignon compliqué !

« Bien le bonjour dame Aure ! Cela faisait quelques temps que nous ne vous avions pas vu » S’exclama-t-il en entrant dans le champ de vision de la jeune femme.

Théoriquement, un esclave n’avait guère le droit de s’adresser directement à un citoyen libre et encore moins à une dame de la noblesse mais tout le monde au Temple connaissait Elicar et au fil des décennies, il avait obtenu quelques menus privilèges qui le différenciaient des autres esclaves d’Istar.

« Oh ! Mais qu’avez-vous mon enfant ? Pourquoi ces larmes ? » S’enquit-il de sa voix chevrotante lorsqu’il vit le visage de la dame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aure
Dame de la noblesse
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Mouchoir brodé dans parterre de roses [Ouvert à tous!]   Dim 18 Mai - 8:14

Préférant essayer de se composer une expression calme plutôt que de se retourner pour savoir qui se trouvait derrière elle, Aure soupira de soulagement lorsqu’une voix bien connue résonna à ses oreilles. Elle appréciait beaucoup le vieil Elicar. Il avait toujours plein d’anecdotes très drôles et se montrait toujours d’une humeur égale.

Bien entendu, au début, elle s’était montrée très distante envers lui - ce n’était qu’un esclave après tout ! - mais la confiance que lui témoignaient les prêtres et les rumeurs qui le disaient proche du Prêtre-Roi en personne avaient convaincu la jeune femme de lui accorder un peu plus d’attention.

Elle ne l’avait jamais regretté depuis. Car, si Elicar était esclave (ce qui équivalait à dire qu’il avait commis quelque crime ou délit), cela faisait plusieurs décennies qu’il côtoyait les révérés prêtres et était bien plus éduqué, poli et honnête que les ramassis de paresseux et de vagabonds qui traînaient dans les rues de la cité. Aussi, l’épouse du général accueillit-elle le vieil homme avec un charmant sourire.

« Bonjour Elicar. Vous avez donc remarqué mon absence ? » S’enquit-elle avec beaucoup de coquetterie avant d’esquisser une petite moue : « J’ai été malade ces derniers jours…Cela m’a obligé à rester enfermée chez moi. »

Elle faillit ajouter qu’elle avait été très déçue de manquer le grand bal donné chez l’une de ses amies mais, dans un mouvement de sagesse très peu habituel, se fit la réflexion que le vieillard ne mesurait sans doute pas l’importance de tels rendez-vous mondains.

Et lorsque son interlocuteur l’interrogea sur les larmes qui perlaient au coin de ses yeux, Aure, fidèle à elle-même, se détourna d’un air sincèrement horrifié.

« Oh ! Non, ne me regardez pas. Je dois être affreuse à voir avec les yeux tous rouges ! »

Puis, se cachant derrière son mouchoir finement brodé qui valait certainement à lui seul cent fois le prix des vêtements de l’esclave, elle ajouta, la voix tremblante :

« Je sais que je ne devrais pas pleurer…Mishakal a certainement de bonnes raisons de me refuser un enfant ! »

Et, sur ces mots, elle éclata en gros sanglots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elicar
Esclave
avatar

Masculin Nombre de messages : 29
Localisation : Temple
Rang : Esclave
Race : Humain
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Mouchoir brodé dans parterre de roses [Ouvert à tous!]   Mar 20 Mai - 4:25

Souriant de la coquetterie de la dame - et dévoilant par la même occasion une bouche en partie édentée - Elicar prit place à côté d’elle sur le banc. En tant qu’esclave, il ne se serait pas permis de prendre de telles libertés avec un inconnu, mais Aure Todovar était une habituée du Temple et les nombreuses conversations qu’ils avaient déjà partagées lui donnaient le droit de se comporter de la sorte.

« Allons dame Aure, c’est que votre présence nous a à tous beaucoup manqué ! » S’exclama-t-il d’un air comique avant d’ajouter, plus sérieux : « J’espère que ce n’était rien de grave ! Mais je vous l’ai déjà dit, vous ressemblez à un oisillon fragile ! De mon temps, les jeunes gens étaient bien plus solides ! »

Parler « de son temps » était l’une des occupations favorites du vieil homme. Il s’était une sorte de spécialité de critique le monde présent en se reportant au bon vieux temps. A vrai dire, tout cela n’était pas très pertinent, surtout lorsqu’il conversait avec des prêtres elfes, mais tout le monde s’accordait à trouver ces bavardages très drôles et très divertissants.

« Ne dites pas de bêtises mon enfant ! Vous êtes aussi radieuse que Solinari à son apogée ! Même s’il est vrai que ces larmes ne vous vont guère… » Lui confia-t-il d’une voix chevrotante.

Et devant les sanglots de la jeune femme qui redoublaient, il posa une main maladroite sur son épaule. Pauvre petite. Elle n’était pas bien maligne mais elle ferait sans doute une bonne mère…Enfin, les desseins des dieux étaient impénétrables.

« Nul ne sait ce que les dieux ont en tête. Mais vous êtes encore jeune ma dame. Je suis persuadé que vos vœux finiront par être exaucés ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aure
Dame de la noblesse
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Mouchoir brodé dans parterre de roses [Ouvert à tous!]   Jeu 22 Mai - 23:33

Aure ne broncha pas lorsque le vieil homme se laissa tomber sur le banc. De la part de n’importe quel autre esclave, elle aurait considéré cela comme une insulte. D’ailleurs, tout autre individu de sexe masculin aurait certainement été prié de repartir sur le champ. Mais Elicar avait droit à certains égards, et pas seulement du fait de son âge.

« Mais je l’espère bien ! » Minauda-t-elle en réponse au vieillard avant d’esquisser une petite moue à sa remarque suivante. Oui, il lui avait souvent répété qu’elle était plus fragile qu’une brindille mais Aure était plutôt fière de son cou de cygne et de ses membres délicats. C’était en partie ce qui faisait se retourner les hommes sur son passage et qui rendait les autres femmes vertes de jalousie. Par égard pour son interlocuteur, elle se retint de dire que les jeunes gens dont il parlait étaient certainement de rustres fermiers auxquels on ne pouvait absolument pas la comparer.

« Un simple refroidissement…Mais je suis restée fiévreuse pendant plusieurs jours. Le révéré prêtre m’a conseillé d’augmenter mes dons au Temple et en plus de temps qu’il ne faut pour le dire j’ai été de nouveau sur pied ! » Répondit-elle candidement et absolument convaincue de ses paroles.

« Vous êtes un vil flatteur Elicar ! » Lui lança-t-elle après avoir souri de toutes ses dents et papillonné des yeux lorsqu’il l’eut comparée à Solinari. Si seulement son cher époux était aussi poétique ! Mais il était général et manquait un peu d’images…Peut être aurait-il pu la comparer à un cheval de guerre ? Aure préférait tout de même qu’il reste silencieux.

« Oh ! J’espère que vous avez raison…Mais parfois je me demande…Peut être ai-je gravement offensé Mishakal sans le vouloir… » Elle s’interrompit un instant avant de lâcher dans un souffle et les yeux écarquillés d’horreur : « Peut être suis-je maudite ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elicar
Esclave
avatar

Masculin Nombre de messages : 29
Localisation : Temple
Rang : Esclave
Race : Humain
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Mouchoir brodé dans parterre de roses [Ouvert à tous!]   Dim 25 Mai - 23:59

Elicar ne fit aucun commentaire sur le supposé lien entre les donations au Temple et le rétablissement de la dame. Depuis le temps qu’il vivait au Temple du Prêtre Roi, le vieillard avait appris bien des choses et s’était forgé un avis personnel sur la question. Les abus du clergé étaient chose courante et Aure n’en était certainement pas la seule victime. Pourtant, l’endroit était bel et bien béni des dieux. Et le fait de côtoyer le Prêtre-Roi en personne en avait convaincu l’esclave : cet homme était l’élu de Paladine.

« Alors je suis ravi et soulagé de voir que vous allez mieux. » Confia-t-il à la jeune femme d’une voix affectueuse sans rien révéler de ses pensées.

De toute façon, telle qu’il la connaissait, Aure avait bien trop confiance en eux pour mettre la parole des prêtres en doute. Et puis, il n’était pas bien sur qu’elle soit en mesure de comprendre cet étrange paradoxe de la cité istarienne, lieu de tous les abus et pourtant bénie par les dieux. Enfin, et surtout, le vieil homme avait appris à être prudent, les recoins du Temple regorgeaient d’oreilles indiscrètes…

« Flatteur ? Oh non…Ce n’est que pure vérité. » Répondit-il les yeux pétillants.

La détresse de la jeune dame faisait peine à voir. Pourquoi donc les hommes se faisaient-ils autant de mal ? Malgré plusieurs décennies passées à fouler le sol de Krynn, Elicar ne connaissait toujours pas la réponse.

« Allons, allons, mon enfant…Ne dites pas de telles choses ! Vous êtes jeune, belle, riche et mariée à un homme que vous aimez. Et je ne vois pas comment vous auriez pu offenser Mishakal ! Vous êtes certainement une de ses fidèles les plus dévouées. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aure
Dame de la noblesse
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Mouchoir brodé dans parterre de roses [Ouvert à tous!]   Jeu 29 Mai - 3:48

Recommençant à sangloter après avoir prononcé le mot « maudite », Aure, n’écouta que d’une oreille ce que lui disait le vieil escalve. Pourtant, le discours la toucha. Car si elle pouvait se montrer d’un bel égoïsme, d’une rare coquetterie et d’une superficialité monstre, la dame avait plutôt bon fond et sa foi en Mishakal lui avait inculqué quelques notions d’humilité.

Aussi, à l’énoncé que lui fit Elicar de ce qu’elle était, l’épouse du général se sentit un peu coupable. Après tout, le vieillard n’avait pas tout à fait tort. Elle n’était pas vraiment à plaindre. Enfin, il est vrai qu’en temps normal, une telle réaction aurait été pour le moins inattendue de la part d’Aure mais le bon sens de son interlocuteur et l’ambiance particulière du Temple (nombreux étaient ceux qui disaient que, nulle part ailleurs sur Krynn on ne se trouvait si près des dieux) eurent un effet bénéfique sur elle.

« Je ne suis qu’une vile égoïste n’est-ce pas ? » Murmura-t-elle en levant sur lui des yeux de chiens battus encore brillant de larmes.

Sans s’en rendre compte, elle crispa ses doigts autour de son mouchoir à s’en faire blanchir les phalanges.

« Je suis désolée de vous embêter avec mes enfantillages » Reprit-elle après un instant.

Oui, décidément, Aure Todovar ne ressemblait guère en cet instant à toutes les autres dames de la noblesse istarienne. Nul doute qu’elle redeviendrait l’aristocrate altière et sotte qu’elle était lorsqu’elle aurait quitté l’enceinte sacrée mais, en cet instant, elle ressemblait davantage à une petite fille esseulée et fragile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elicar
Esclave
avatar

Masculin Nombre de messages : 29
Localisation : Temple
Rang : Esclave
Race : Humain
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Mouchoir brodé dans parterre de roses [Ouvert à tous!]   Mar 3 Juin - 4:34

Par Paladine, pourquoi est-ce que les femmes avaient les larmes aussi faciles ? Elicar eut soudain l’impression d’avoir passé les nombreuses décennies de son existence à consoler et à éponger. La jeune femme était charmante et sans doute moins hautaine que les autres dames de son rang mais le vieillard se demanda si finalement il ne préférait pas se faire ignorer plutôt que de se retrouver dans de telles situations.

Enfin, il avait un bon cœur et la vie à l’intérieur de l’enceinte sacrée du Temple d’Istar lui avait depuis longtemps enseigné la compassion et l’abnégation. Certes, il n’était pas lui-même prêtre mais au final - se disait-il souvent - cela ne faisait pas grande différence.

« Vouloir réaliser ses rêves, surtout lorsqu’il s’agit d’avoir un enfant est tout à fait naturel, il n’y a là rien de honteux. »

Baissant les yeux, il vit l’état de crispation dans lequel se trouvait la dame. Lentement, il posa sa main couverte de rides sur celle de la jeune femme et se tourna vers elle en esquissant un sourire.

« Cela vous fait du bien de vous confier. Et moi, je ne suis qu’un vieil homme désoeuvré. Je suis heureux de pouvoir me rendre utile. »

Même si elle n’était qu’une enfant gâtée, n’ayant jamais connue le besoin, même si elle était superficielle et coquette, même si elle était aussi naïve qu’une perruche et aussi sotte qu’une enfant de cinq ans, Elicar éprouvait une tendresse toute paternelle à l’égard d’Aure Todovar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aure
Dame de la noblesse
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Mouchoir brodé dans parterre de roses [Ouvert à tous!]   Sam 7 Juin - 6:08

Les épaules secouées par les larmes, Aure vit la silhouette de son garde du corps apparaître au détour d’un parterre de roses trémières. D’un signe impérieux de la main, elle le renvoya manu militari. Habituée dès son plus jeune âge à être suivie par une cohorte de serviteurs en tout genre, elle veillait cependant à se préserver des moments de tranquillité. Ses visites aux Temple en faisaient partie et intérieurement, elle prit note de faire rabrouer cet imbécile qui avait osé s’approcher alors qu’elle lui avait ordonné de rester à l’écart. Par Paladine, pourquoi est-ce que certains esclaves étaient incapables d’obéir à des ordres simples ?

Cette parenthèse refermée, la jeune noble en revint à sa conversation avec le vieillard. Parler avec Elicar lui faisait du bien. Comme les prêtres, il arrivait à toujours trouver le mot juste pour la rassurer. Mais les révérés fils et filles de Paladine étaient fort occupés tandis que le vénérable esclave, lui, avait du temps à lui consacrer. Reconnaissante de ce réconfort qu’il lui apportait, elle ne broncha pas lorsqu’il posa sa main couverte de rides sur la sienne, mince, blanche et douce.

« Je vous suis vraiment reconnaissante Elicar. Vraiment. Discuter avec vous me fait en effet beaucoup de bien ». Lui confia-t-elle en souriant à travers les larmes qui perlaient toujours sur ses joues.

C’était sans doute le genre de relations qui lui avaient manqué toute sa vie. Elevée dans le strict respect du protocole, elle n’avait jamais été proche ni de sa mère, ni de son père et pas non plus de sa sœur. Son mariage, bien qu’elle aimât réellement son époux, avait été arrangé et ce n’était certainement pas auprès du jeune général qu’elle pouvait trouver une oreille aussi attentive. Ce réconfort, elle l’avait trouvé en Mishakal mais, hélas, la déesse ne lui répondait pas comme le faisait le vieil homme. Et ses prêtresses avaient d’autres choix à fouetter que de lui consacrer autant de temps.

« J’aimerais vous remercier pour tout ce que vous faites. Y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elicar
Esclave
avatar

Masculin Nombre de messages : 29
Localisation : Temple
Rang : Esclave
Race : Humain
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Mouchoir brodé dans parterre de roses [Ouvert à tous!]   Jeu 12 Juin - 6:40

Elicar lui non plus ne rata pas l’arrivée du colosse. Nul doute que les cerbères qui veillaient sur la jeune femme de haute noblesse ne voyaient pas d’un bon œil qu’elle soit en train de pleurer sur l’épaule d’un vieil esclave. Mais il savait aussi qu’il ne risquait absolument rien. Etrangement, la distinction qu’Aure opérait entre lui et ses propres esclaves était très nette. D’ailleurs, la façon dont elle le renvoya était très claire. Peut être était-ce du à son âge ? Ou peut être à l’absence de chignon, signe distinctif des esclaves à Istar. Peu importait après tout.

Mais Elicar était reconnaissant à la prêtresse qui l’avait acheté au marché aux esclaves et s’était occupé de lui. Avec plus de six décennies derrière lui, le vieil homme avait depuis bien longtemps cessé de maudire le destin qui lui avait ravi sa liberté. Contrairement à de nombreux compagnons d’infortune, il avait été bien traité, n’avait manqué de rien et disposait au final d’une liberté bien plus grande que de nombreux citoyens. Sa position faisait de lui un homme respecté et il était un intime de plusieurs hauts personnages.

« Et moi, cela me fait plaisir de vous rendre ce service ». Confia-t-il à la jeune femme assise à ses côtés.

Au final, étaient-ils vraiment si différents ? Le seul regret qu’Elicar avait jamais ressenti était l’absence d’une famille. Pas d’une famille au sens large, non, en cela les habitants du Temple avaient toujours été à ses côtés. Mais de sa famille. Une compagne, des enfants…des petits enfants aussi ! Cela, il ne l’aurait jamais, sinon par procuration.

« Je suis très touché, dame Aure. Vraiment. Mais un vieil homme comme moi n’a besoin de rien. » Il sourit. « Voyez, je vis dans le plus bel endroit de Krynn et je dispose de tout ce dont j’ai besoin. »

Une dame aussi riche et aussi gâtée que son interlocutrice était-elle capable de comprendre de telles paroles ? Pas sur. C’était pourtant vrai. Les rêves de richesse et de gloire s’effaçaient avec le temps pour ne laisser que la satisfaction des joies simples.

« Venez me rendre visite de temps en temps et je serai comblé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aure
Dame de la noblesse
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Mouchoir brodé dans parterre de roses [Ouvert à tous!]   Lun 23 Juin - 4:37

Besoin de rien ? Comment pouvait-on n’avoir besoin de rien ? Même elle qui était riche à n’en savoir que faire, belle à rendre jalouse toutes les femmes d’Istar et mariée à un homme dont elle était amoureuse avait toujours besoin de quelque chose. Il était impensable que le vieil homme, avec la condition qui était la sienne n’ait besoin de rien ! Bien sur, il n’avait pas à rivaliser des plus belles tenues pour se rendre au bal ou à dépenser des fortunes pour entretenir sa demeure mais l’idée même que quelqu’un put être satisfait de ce qu’il avait était une contradiction dans l’esprit de la dame.

« En êtes vous certain ? Je veux dire…N’ayez pas peur de demander, vous savez que j’ai les moyens de vous accorder ce dont vous pouvez rêver… » Insista-t-elle donc, persuadée que l’esclave refusait de lui dévoiler ce qui lui ferait réellement plaisir.

Reprenant une fois encore son mouchoir pour sécher ses larmes, elle lui sourit et s’écria :

« Mais bien sur que je continuerai à vous rendre visite ! Vous êtes de si bon conseil mon ami ! »

Jetant un petit coup d’œil aux alentours, elle ajouta :

« Les prêtresses de Mishakal ne sont pas toujours disposées à me recevoir mais vous avez toujours été là pour me consoler. »

A vrai dire, personne n’avait jamais été aussi disposé à l’écouter que le vieil homme. Son bien aimé époux était sans cesse accaparé par ses fonctions, ses parents étaient loin et n’avaient jamais été d’un grand secours dans ce domaine, ses « amies » ne l’écoutaient que d’une oreille, trop pressée d’aborder les derniers ragots qui couraient et ses femmes de chambre se sentaient obligées d’être à sa disposition et étaient aussi attentives que les murs de sa demeure.

Elicar, lui, n’avait rien à gagner de ces discussions. Pourtant, il était toujours disposé à l’entendre et à lui prodiguer des conseils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elicar
Esclave
avatar

Masculin Nombre de messages : 29
Localisation : Temple
Rang : Esclave
Race : Humain
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Mouchoir brodé dans parterre de roses [Ouvert à tous!]   Ven 27 Juin - 5:29

Comme le vieil esclave s’y attendait à moitié, la dame issue de la haute noblesse parut absolument choquée par sa réponse. Au point d’insister. Pourtant, il n’avait dit que la vérité : il n’avait besoin de rien. Les rêves de richesses et de gloire, les rêves d’amour et les rêves de liberté, voilà qui était bon pour les jeunes gens. Pour sa part, Elicar n’aspirait qu’au calme, ce dont il disposait à souhait au Temple du Prêtre-Roi. A vrai dire, il avait même bien plus qu’il ne le désirait : aurait-il pu se douter qu’un jour, lui, l’enfant acheté sur le marché aux esclaves vivrait à proximité du dirigeant d’Istar ? Qu’il côtoierait chaque jour l’élu des Dieux ? Non, vraiment, dame Aure, malgré tout son or ne pouvait rien lui offrir dont il eut besoin.

« Je sais, mon enfant, que vous voulez m’offrir quelque chose de bon cœur. Mais je vous l’ai dit, je ne manque de rien. Paladine semble veiller sur moi… » Répondit-il avec un sourire.

Puis, tandis que la jeune femme évoquait les prêtresses de Mishakal, il hocha le tête, et garda son sourire encourageant.

« Les serviteurs des dieux sont fort occupés dans notre belle cité. Mais puisque vous ne semblez pas être rebutée par la compagnie d’un vieil esclave, alors sachez que celui-ci sera toujours là pour vous. »

A vrai dire, les prêtres du Temple, ou du moins un bon nombre d’entre eux, étaient occupés, non à servir leur dieu mais à se quereller et à chercher à accroître leur influence. Les véritables serviteurs du panthéon de Krynn étaient de plus en plus rares bien qu’il ne faisait aucun doute que celui qui les menait était bel et bien élu de Paladine.

Mais tout cela faisait partie des choses qu’Elicar se garderait bien d’avouer, y compris devant des oreilles innocentes. Aure Todovar n’entrait même pas dans cette catégorie. Trop dévote pour contempler la réalité du clergé, il ne faisait aucun doute qu’elle irait confier - volontairement ou non - ce qu’il lui dirait aux prêtres. Le vieil n’ajouta donc rien, se contentant de laisser son regard se perdre dans les magnifiques parterres de roses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aure
Dame de la noblesse
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Mouchoir brodé dans parterre de roses [Ouvert à tous!]   Mar 12 Aoû - 9:14

Le vieil homme était du genre têtu…Mais après tout, Aure n’avait rien à gagner aussi laissa-t-elle tomber cette idée de cadeau. Elle se promit toutefois de refaire une proposition à l’esclave dès que l’occasion se présenterait. Peut-être d’ici là aurait-il réfléchi à quelque chose qu’elle pourrait lui offrir.

« Puisse-t-il vous bénir ». Ajouta-t-elle à la mention de la divinité.

La jeune femme repéra alors du coin de l’œil son garde du corps qui lui faisait signe qu’il était temps de rentrer. A force de bavarder avec Elicar, elle avait totalement oublié qu’elle était invitée l’après midi même chez une de ses « amies ». L’heure du thé était très loin d’avoir sonné mais encore fallait-il qu’elle rentre se préparer, choisir une tenue plus seyante, se refaire coiffer et maquiller. Bref, heureusement que ses domestiques y avaient pensé.

« Je vais devoir vous laisser, je suis attendue. » Déclara-t-elle à son confident du jour avant de se relever. A présent ses yeux étaient presque secs et avaient dégonflé. La jeune femme prit tout de même le temps de remettre de l’ordre dans sa longue robe, chassant tous les plis disgracieux qui s’y étaient imprimés.

Voyant que sa maîtresse était prête à partir, une suivante se précipita avec l’ombrelle de la dame et le reste de la suite se mit en branle bas de combat pour quitter l’enceinte du Temple.

« Merci encore et à très bientôt mon ami ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mouchoir brodé dans parterre de roses [Ouvert à tous!]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mouchoir brodé dans parterre de roses [Ouvert à tous!]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maintenir crevettes dans bac ouvert
» les roses de mon jardin
» chien a mis dans sa bouche une boule de noel cassée
» mes rocailles et parterre
» Gaz et frigo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istar, cité des dieux :: Le Temple du Prêtre-Roi [En Jeu] :: Jardins du temple-
Sauter vers: