AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Elicar, esclave

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elicar
Esclave
avatar

Masculin Nombre de messages : 29
Localisation : Temple
Rang : Esclave
Race : Humain
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Elicar, esclave   Mer 14 Mai - 5:15

Nom : Inconnu

Prénom : Elicar

Nom usité : Elicar

Race : Humain

Métier/Rang : Esclave

Age : 67 ans

Lieu de naissance : Probablement Istar, bien qu’il n’en soit pas absolument certain…

Famille : Aucune connue

Physique : Elicar est un vieil homme aux cheveux aussi blancs que neige, bien que toute la partie supérieure de son crâne soit dégarnie. Petit et pas bien épais, il se déplace pourtant sans canne et reste tout à fait capable de s’occuper de lui et même des autres même si les années l’ont rendu un peu voûté. D’ailleurs, malgré l’âge, ses yeux restent d’un vert pétillant et la plupart du temps son visage est souriant. Il est aussi à noter qu’Elicar, par égard pour son dévouement et le temps passé au Temple est autorisé à ne pas porter le chignon et le collier qui signalent les esclaves. Rien ne le distingue donc des prêtres si ce n’est l’absence du médaillon que ceux-ci portent.

Personnalité : Vieil homme calme et plein de bon sens, Elicar est apprécié pour ses conseils. Il n’en ai d’ailleurs pas avare et adore bavarder et raconter des anecdotes sur sa vie. Lucide et parfaitement au courant de ce qui se passe autour de lui, des intrigues et des complots qui se multiplient au Temple, il préfère toutefois rester à sa place et fait comme si de rien n’était. C’est ce qui conduit certains prêtres à le considérer comme un vieillard gâteux et inoffensif. Or, Elicar n’est ni l’un ni l’autre. Jouant l’ignorant à la perfection, il n’hésite pas à glisser quelques informations de temps à temps tout en feignant ne pas le faire exprès.
Pour le reste, et malgré qu’il soit esclave, le sexagénaire est dévoué au Prêtre-Roi et ne ressent aucune sorte d’amertume. Fervent fidèle de Paladine, il a coutume de répéter que la volonté des dieux est impénétrable et que chacun se doit d’accepter la place qui lui a été dévolue.

Histoire : De ses parents et de son enfance, Elicar ne garde quasiment aucun souvenir si ce n’est celui des rues d’Istar. Pas les grandes avenues blanches et décorées, non, mais les ruelles crasseuses des quartiers pauvres. Car c’est là qu’il a grandi. Le seul événement marquant dont il se souvienne parfaitement, c’est celui qui intervint alors qu’il avait sept ou huit ans.

Ce matin là, un matin d’hiver, grisâtre et froid, il s’était rendu sur la place du marché, comme toujours afin de trouver quelque chose à manger. Une pomme tombée d’un étal, un morceau de pain offert par une dame de passage ou une part de gâteau disputée à d’autres enfants des rues. Pourtant, après avoir erré toute la matinée, il n’avait rien trouvé à se mettre sous la dent. Aussi était-il passé à l’étape supérieure : le chapardage.

Voilà qui n’était guère rare au sein de la grande cité d’Istar. Pourtant, cette fois là, le voleur fut surpris et arrêté. Emmené par la garde, l’enfant fut présenté devant un prêtre qui énonça la sentence d’un ton totalement détaché : il deviendrait esclave. Le jeune garçon fut donc emmené sur le marché aux esclaves mais avant d’avoir pu être présenté aux acheteurs, il fut remarqué par une femme d’âge mûre portant une longue tunique blanche. Une prêtresse de Paladine. Celle-ci l’acheta aux marchands et le ramena avec elle au temple. Là, elle ordonna qu’on s’occupe de lui et lui donna son nom, Elicar alors que, jusque là, on l’avait toujours appelé gamin, parfois sale mioche, mais jamais plus.

Le garçon grandit donc au service de la prêtresse et ne fut jamais maltraité. Bien nourri, on l’employait comme messager ou comme commis à l’intérieur du temple et parfois même dans la cité. Les années passèrent donc de cette façon et le jeune Elicar devint un jeune homme puis un homme.

Lorsqu’il eut atteint ses trente ans, la prêtresse mourut de vieillesse. Mais depuis, il s’était fait connaître de tout le monde pour sa vivacité d’esprit et son sérieux. En effet, du jeune chapardeur, la révérée prêtresse avait fait un homme de bien, un fidèle de Paladine. Aussi Elicar eut-il l’honneur d’être nommé au service du Prêtre-Roi en personne. Pendant la journée et les heures de prière, il apprit à lire et à écrire et travailla souvent à la bibliothèque aux côtés des scribes.

C’est aujourd’hui encore le cas. Après six décennies au service du temple, Elicar est connu et respecté de tous malgré son statut d’esclave. Nombreux sont les domestiques et les novices à rechercher sa compagnie, comme s’il était leur grand-père. Le vieil homme, lui, en est ravi. Depuis trois ans, il est passé au service du nouveau Prêtre-Roi même si en réalité, on ne lui confie guère plus de tâche. Il passe donc ses journées dans les jardins à entretenir les fleurs ou à la bibliothèque. Le soir, en revanche, il tient à toujours s’occuper personnellement de faire la chambre du Prêtre-Roi avec qui il discute souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Elicar, esclave
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istar, cité des dieux :: Administration :: Registre :: Fiches validées :: Habitants du Temple-
Sauter vers: