AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kery, orfèvre et mercenaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kery
Artisan
avatar

Féminin Nombre de messages : 35
Rang : Orfèvre...et mercenaire!
Race : demi-elfe
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Kery, orfèvre et mercenaire   Ven 9 Mai - 5:52

Nom : Ambresyl

Prénom : Kerianna

Nom usité : Kery

Famille :
Père : Zenisthan Ambresyl (elfe), orfèvre à Qualinost
Mère : Pallène Ortis (humaine), décédée

Race : demi-elfe

Age : 71 ans

Métier/Rang : orfèvre le jour, mercenaire la nuit

Equipement : La nuit lorsqu’elle part en mission, Kery porte une armure de cuir souple, une épée courte attachée dans son dos et trois poignards à la ceinture.

Spécialité : Ayant moins de force que la plupart des guerriers, Kery est en revanche très rapide et souple du fait de son ascendance elfe. Capable de se glisser derrière n’importe qui sans être entendue, elle se sert généralement de ses poignards, en lancer comme au corps à corps et préfère attaquer ses cibles dans le dos, à la faveur de l’ombre. Lorsqu’elle est obligée de se lancer dans une confrontation directe, elle sort son épée. Quoique habile, elle est alors handicapée par son manque de force et d’endurance.

Physique : Malgré son ascendance métissée, Kery tient plus de son côté humain. Plutôt grande, elle a des traits harmonieux mais loin d’être aussi fins que ceux des elfes. Elle est également plus musclée que ces derniers et ses formes attirantes sont bien celles d’une humaine. Toutefois, ses grands yeux verts clairs en amande témoignent de ses origines tout comme ses oreilles plus pointues que la moyenne et qu’elle ne prend pas la peine de cacher. Ses cheveux sont bruns mais certaines mèches ont les mêmes reflets auburn que ceux de son père. Elle les porte plutôt court à l’exception de deux longues mèches qui encadrent son visage.
Malgré ses 70 ans, Kery a le visage d’une humaine d’une vingtaine d’années et elle pourrait être jolie si son visage n’arborait pas constamment une expression très dure, presque cruelle. Cette allure guerrière est renforcée par les tatouages qui couvrent une bonne partie de son corps et par ses tenues masculines : chemises, pantalons de cuir et bottes.

Personnalité : Kery a la personnalité qui va avec son apparence de guerrière. Déterminée et sans états d’âme, elle n’hésite jamais à se vendre au plus offrant et exécute toujours les tâches qui lui sont confiées sans se poser de questions. Dure, parfois cruelle et ayant une vision pessimiste de ce qu’est la vie, la demi elfe accorde difficilement sa confiance et ne se repose que sur son épée et sur ses dagues. Dotée d’une sorte de règle de conduite personnelle, elle obéit à un code de l’honneur assez strict quoique souvent incompréhensible pour les autres.
Passionnée, Kery a pour habitude de ne pas faire les choses à moitié. Pouvant se montrer ardente comme les flammes, elle n’en est pas moins capable de paraître glaciale et dure. Toujours franche, il y a néanmoins certains domaines sur lesquels elle refuse tout net de s’exprimer comme par exemple sa vie privée et son passé.

Histoire : Kery est née de l’amour qui a uni une humaine à un elfe. Sa mère, fille de la petite noblesse istarienne tomba follement amoureuse d’un jeune orfèvre elfe de passage dans la cité. Celui-ci, également épris l’épousa en secret et tout deux s’installèrent dans un quartier pauvre de la ville. La petite Kerianna vit le jour quelques années plus tard et le couple fut plus heureux que jamais.

Toutefois, la belle humaine commença à prendre de l’âge tandis que son époux vivrait encore plus d’un millénaire. Lentement mais sûrement, ils s’éloignèrent l’un de l’autre et l’amertume fit bientôt place à l’amour. Finalement, l’elfe décida de rentrer dans son pays et abandonna femme et enfant, en ne leur laissant que de quoi vivre pendant temps. S’étant définitivement brouillée avec sa famille, Pallène entreprit donc d’élever seule sa fille. Travaillant dur pour pouvoir se nourrir correctement, elle reçut de temps en temps les visites et l’argent de son ancien époux, de passage pour affaire.

La jeune Kery grandit donc au rythme de ces visites paternelles et sa colère s’amplifia au fur et à mesure qu’elle comprit ce qui c’était passé et qu’elle fut confrontée au regard haineux des Istariens qui n’aimaient guère les sangs mêlés. Bientôt, Zenisthan cessa définitivement de leur rendre visite et ce fut à elle de prendre en charge sa mère vieillissante et malade. Au regard des standards humains, elle n’était alors qu’adolescente mais elle dut pourtant apprendre à travailler. Faute de mieux, elle se lança dans l’orfèvrerie dont son père lui avait transmis les bases. Toutefois, pour pouvoir s’acheter des matières premières et se faire une place parmi des marchands qui voyaient d’un très mauvais œil l’arrivée d’une demi elfe, elle fut aussi obligée de commettre quelques larcins.

Discrète et rapide, elle ne fut surprise qu’une seule fois. Heureusement pour elle, l’homme qui l’avait vu voler n’était ni un prêtre, ni un garde. Exerçant lui aussi un métier douteux, il enrôla la jeune femme dans sa bande de mercenaire et ainsi Kery put se nourrir ainsi que sa mère. Le jour, elle devint orfèvre, travaillant l’or et les joyaux auprès d’un brave homme qui avait voulu d’elle pour associée tandis que la nuit, elle vendait ses talents de guerrière, d’espionne et de voleuse.

Bientôt, du fait de sa dextérité elfique, elle put se mettre à son compte le jour et limiter ses activités nocturnes. Elle trouva un certain équilibre, améliora le quotidien de sa mère et fut presque heureuse en partageant la vie et le lit d’un jeune homme. Hélas, la maladie finit par rattraper sa mère il y a une dizaine d’années de cela et son compagnon finit par la quitter sous la pression de sa famille.

Depuis, la jeune femme est encore plus sombre qu’avant. Elle habite toujours le quartier pauvre d’Istar et a repris, par ennui, ses activités de mercenaire. Elle envisage de ramasser une petite fortune afin de s’acheter un cheval de race, de l’équipement et pourquoi pas engager quelques compagnons pour parcourir les routes de l’Ansalonie et découvrir le monde. D’ici là, elle se met au service des plus offrants, n’hésitant pas à tuer pour ramasser de l’argent ou asseoir sa réputation. Bien sur, elle risque constamment d’être envoyée aux Arènes mais elle a également su se rendre utile à quelques personnages influents pour garantir ses arrières…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Kery, orfèvre et mercenaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Actu :VILLENEUVE D ASCQ - Quentin Carnaille, orfèvre du temps
» Mercenaire grec- retraite des dix milles
» Pantalon ???
» L’orfèvre du temps
» mercenaire allemand La Meridiana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istar, cité des dieux :: Administration :: Registre :: Fiches validées :: Habitants de la Cité-
Sauter vers: